Durant ce week-end de Pâques nous avons appris que les grandes fêtes religieuses étaient annulées.

Voici quelques titres de presse :

Les portes des églises sont fermées.

Les sanctuaires sont inaccessibles.

Pas de miracle cette année au Saint sépulcre de Jérusalem, il restera fermé au public.

Le monde religieux est désemparé mais pas nous, pourquoi ?

Nous avons entendu ce dimanche par le message de Josias l’origine de Pâques ainsi que sa signification.

Cet événement devait être célébré chaque année pour ne pas être oublié. 

La célébration de cette fête par les juifs annonçait un événement futur. L’agneau de Dieu qui serait sacrifié.

Col 2/16 « Que personne ne vous juge au sujet du manger et du boire, d’une fête… c’était l’ombre des choses à venir, mais la réalité est en Christ. »

Ainsi réalité a remplacé le symbole.

Notre sanctuaire céleste n’est pas fermé, à la différence du Saint sépulcre, le miracle est toujours présent.

Hebr 10/19 « Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire par la route nouvelle et vivante qu’il a inaugurée pour nous au travers du voile, c’est-à-dire, de sa chair,

et puisque nous avons un souverain sacrificateur établi sur la maison de Dieu, approchons-nous avec un cœur sincère, dans la plénitude de la foi, les cœurs purifiés d’une mauvaise conscience, et le corps lavé d’une eau pure. »

Il est vrai que nous n’avons pas pu être ensemble pour chanter à la gloire de notre Seigneur mort et ressuscité. »

Cependant, il y a une façon très concrète de fêter Pâques. Non seulement ces jours-ci, mais tout au long de l’année.

Profitons de ce libre accès dans le sanctuaire pour que nos cœurs soient purifiés d’une mauvaise conscience.

1 Cor 5/7 « Christ notre Pâque a été immoléFaites disparaître le vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolé.

Célébrons donc la fête, non avec du vieux levain, non avec un levain de malice et de méchanceté, mais avec les pains sans levain de la pureté et de la vérité. »

Dans la Bible le levain est une image du péché. Nous ne sommes pas tenus de fêter Pâques comme les juifs le faisaient. Mais nous pouvons le célébrer en veillant à la pureté de notre cœur.

Dans ces temps-ci, en raison de l’ennui et du manque d’activité, nous pourrions tomber dans le piège des mauvaises habitudes ou se laisser glisser vers des travers que nous aurions évité en temps normal.

Fêter Pâques c’est enlever le vieux levain du péché. Tout ce qui pourrait attrister l’Esprit de Dieu. 

Pensons à la qualité du temps où nous sommes arrêtés et qui se prolonge. Dieu nous voit. 

Il y a bien longtemps un couple tenait une boutique. Leur appartement était au-dessus.

Ils ont constaté que de la marchandise disparaissait. Ils ont fait un trou au plafond et ont vu ce qui se passait. Au lieu de porter plainte ils ont affiché dans la boutique un panneau. Attention ! il y a un trou au plafond. Quand il n’y avait pas le couple dans la boutique mais une seule personne, les gens levaient la tête et étaient persuadés qu’ils étaient observés. Les vols se sont arrêtés. 

Puisque nous devons rester chez nous, apprenons qu’il y a un trou à notre plafond. Peut-être ne le saviez-vous pas mais il y est ! Hébreu 4/13 « Nulle créature n’est cachée devant lui, mais tout est à nu et à découvert aux yeux de celui à qui nous devons rendre compte. »

Alain Larrey
www.alainlarrey.com

Catégories: actualites

Leave a Reply