Demain c’est le 14 mai, date importante. 

Cette date avait été choisie par le pape pour lancer un nouveau mouvement mondial avec toutes les religions et tous les chefs d’états. Un rassemblement dans une salle moderne appelée salle Paul VI, au thème architectural très équivoque. 

Mais voilà, cet événement est déplacé pour l’automne à cause du virus. On aura l’occasion d’en reparler car ce projet sera lourd de conséquences.

Si la mondialisation économique perd de sa force, la mondialisation religieuse avance à grand pas.

Le 14 mai 1948 est surtout la date de la déclaration d’indépendance de l’état d’Israël. C’est l’occasion de poser une question : Quel genre de pays est Israël ? Est-ce un pays moderne qui n’a rien à voir avec l’Israël de la Bible ?

N’en déplaise à ceux qui dédaignent ce pays. La dimension spirituelle est bien là. 

D’abords dans la déclaration d’indépendance.

Voici quelques extraits parlants :

Le pays d’Israël est le lieu où le peuple juif forma son caractère spirituel. C’est là qu’il écrivit la Bible et en fit don au monde.

Dès les premières lignes il est question de la Bible. Référence qui se poursuit dans cette phrase : Le pays sera fondé sur la liberté, la justice et la paix selon l’idéal des prophètes d’Israël.

Un des objectifs avoués rejoint la perspective prophétique : Nous demandons au peuple juif de se rassembler pour la réalisation du rêve des générations passées : la rédemption d’Israël.

La conclusion est une véritable confession de foi :

Confiants dans le Rocher d’Israël Tout-Puissant, nous signons cette déclaration.

Pour Israël le rocher est l’Eternel.

Nous pourrions aussi évoquer un symbole fort d’Israël, le chandelier.

On le retrouve un peu partout y compris dans le bâtiment du parlement. Savez-vous que les sièges des députés dans la Knesset sont disposés selon le schéma du chandelier du temple.

Quand il y a eu une sécheresse sévère de 4 ans il n’y a pas si longtemps, le ministre Ur Ariel a organisé un rassemblement public pour prier pour la pluie. Ce moment de prière a été réalisé au Mur Occidental. Quand le ministre lança l’appel il ajouta amenez vos parapluies parce que ensemble nous allons ouvrir les portes du ciel.

Il y a aussi le très populaire concours international de la Bible.

 Il est organisé chaque année à Jérusalem, le jour anniversaire de l’indépendance Cet événement est officiellement parrainé par le gouvernement, le Premier ministre y assiste, ainsi que le ministre de l’Éducation. Le concours est retransmis en direct à la télévision et à la radio.

Israël a le projet d’envoyer une sonde sur la lune. Après un premier échec à quelques kilomètres du but, le Premier ministre a déclaré : 

« Je veux que nous soyons le quatrième pays à déposer une sonde sur la lune et que la Bible fasse partie du voyage. Comment le ferons-nous ? Nous le ferons en prenant de nouvelles initiatives avec détermination et avec audace – ces vertus qui nous sont apportés par notre courage. Et notre courage provient de la bible. Ce ne sont pas que des paroles en l’air parce qu’il n’y aurait aucun autre sens à donner au voyage énorme que nous avons entrepris pour revenir chez nous, dans notre berceau, si nous n’avions pas amené avec nous notre foi, notre tradition et ce désir ardent de retrouver notre terre natale ».

N’est-ce pas là une prise de position forte ? Un témoignage unique ? Un chef d’état qui affirme que son pays a puisé dans la Bible le courage d’exister et de vivre.

Ce que nous ne voyons pas très bien, loin de ce pays, c’est qu’Israël attend l’arrivée du Messie. Il y a une grande ferveur dans cette espérance.

C’est la raison pour laquelle tant de juifs veulent être enterrés à Jérusalem et particulièrement sur le Mont des oliviers. Le cimetière juif qui s’y trouve est immense. Il compte plus de 150 000 tombes. Un autre cimetière à Jérusalem a été creusé sous terre pour accueillir 25 000 sépultures. La demande est grande.

Pourquoi ? A cause d’un passage biblique

Zach 14/3 « L’Éternel paraîtra, et il combattra ces nations, comme il combat au jour de la bataille. Ses pieds se poseront en ce jour sur la montagne des oliviers, qui est vis-à-vis de Jérusalem, du côté de l’orient ; La montagne des oliviers se fendra par le milieu, à l’orient et à l’occident, et il se formera une très grande vallée… »

Les juifs savent que le messie viendra sur le Mont des Oliviers. Ils croient à la résurrection des corps. Ils croient que le Messie apportera un règne de paix.

Ce pays n’est pas laïque comme le nôtre. Il ne ressemble en rien aux autres pays. Assurément ses racines redonnent vie à l’arbre coupé il y a vingt siècles. Sa croissance continuera sur tous les plans, économique, scientifique mais aussi spirituel et cela jusqu’à ce qu’Israël reconnaisse enfin celui qu’ils ont percé.

Alain Larrey
www.alainlarrey.com

 

Catégories: actualites

Leave a Reply